• Farah Chami

La sophrologie pour aider les enfants autistes dans leur quotidien


Aujourd’hui est la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Et si nous allions nous mêmes à la rencontre de l’enfant autiste pour avancer ensemble vers plus de sérénité ?



Malheureusement il m’arrive encore des fois d’entendre des parents parler de leur enfant autiste comme d’une personne malade qui pourrait guérir. Non, l’autisme n’est pas une maladie ! C’est une différence de fonctionnement neuro-biologique qui entraîne des difficultés de communication, de concentration, une perception sensorielle différente, une structure de pensée particulière, etc. Et cette différence crée un décalage avec le monde environnant source de stress considérable chez les personnes autistes.

Des études ont montré que la vie d’une personne autiste est composée à 70% de stress, d’angoisse… C’est énorme !


La sophrologie peut aider l’enfant autiste à mieux vivre ses difficultés pour aller vers plus de sérénité.


Le plus important, créer l’alliance avec l’enfant


Ce n’est pas toujours évident pour des enfants qui des fois se méfient, rejettent le monde social, ont du mal à s’exprimer, mais qui surtout, fatiguent des visites chez le psychologue, l’orthophoniste, le psychiatre, et j’en passe.


Créer l’alliance avec l’enfant (en jargon professionnel) c’est établir le lien avec lui, un lien de confiance qui va lui permettre de recevoir les suggestions et de les intégrer en toute liberté. Créer l’alliance c’est construire une relation authentique de part et d’autre pour que l’expression (verbale et non verbale) soit sincère et constructive. Créer l’alliance c’est accueillir avec une gratitude infinie cette étincelle qui s’éclaire dans ses yeux d’enfant lorsqu’il vous regarde expliquer le déroulé de la séance.


Calmer le stress et les émotions


Les exercices proposés sont principalement des exercices de respiration et de relâchement musculaire qui aident l'enfant autiste, en cas de stress, à se détendre et à limiter les ressentis négatifs et anxiogènes. Les techniques proposées sont courtes et simples. L’enfant apprend à les reproduire tout seul en toute autonomie.


Des exercices sensoriels sont également proposés pour travailler sur les ressentis corporels, améliorer la concentration et permettre à l’enfant de se recentrer en cas de stress ou d’anxiété. La régularité et la répétition installent de façon durable un sentiment d’apaisement et de détente chez l’enfant et lui permettent de se ressourcer pour remobiliser ses propres capacités en cas de besoin au quotidien.


Favoriser l’estime de soi


La plupart du temps, les enfants autistes souffrent de leur différence et ressentent un fort sentiment d’exclusion. Par le biais du conte thérapeutique (pour les plus jeunes) ou d’une projection positive (pour les plus grands), la sophrologie permet aux enfants autistes de reprendre confiance en eux et de renouer de façon plus sereine avec leur environnement.


L’une des possibilités est de faire des sophro-projections (en partant d’une situation génératrice d’anxiété ou pas) et de mobiliser les ressources propres de l’enfant pour l’amener à une vision plus apaisée de cette même situation. Il est ainsi mieux préparé aux événements futurs avec moins de stress et d’appréhension.


Trouver un terrain d’expression


Le travail fait avec l’enfant, la respiration, la gestion corporelle, le jeu symbolique, le conte, etc., aident l’enfant à trouver un terrain d’expression créatif et sécurisant qui lui permet de trouver des repères, contacter ses ressources, exprimer ses ressentis pour continuer à se construire de façon plus confiante et sereine. L'accompagnement en séance individuelle se fait progressivement et le sophrologue se doit de toujours s’adapter à l’enfant pour maintenir le lien de confiance et renforcer cette relation d’aide précieuse.