• Farah Chami

La sophrologie, pour une grossesse et un accouchement sereins

Mis à jour : 10 févr. 2019

Chaque grossesse entraîne avec elle son lot de bouleversements physiques et émotionnels. Pour se faire accompagner, de nombreuses femmes se tournent vers la sophrologie qui propose des outils particulièrement adaptés à ce moment charnière de la vie d'une femme.



Une séance de sophrologie, comment ça marche ?


En groupe ou en individuel, les demandes peuvent être différentes. En groupe, l’accent est mis sur la détente, la respiration pour mieux gérer les contractions et la visualisation pour préparer à l’accouchement. En individuel, les problématiques sont plus personnelles et concernent la femme et son histoire: difficulté à devenir maman, peur de l’expulsion du bébé, absence de lien à l’enfant, surcharge de la grossesse avec une histoire passée, rejet du sexe du bébé, etc.

La première séance est consacée à l’anamnèse: le recueil de l’information auprès de la future maman pour comprendre son histoire et entendre ses objectifs. Un protocole sur plusieurs séances est alors établi. En général 4 à 8 séances sont nécessaires pour qu’un changement s’installe. Chaque séance dure une heure. La future maman assise, les yeux fermés, est guidée par la voix du sophrologue dans une série d’exercices mêlant respiration, mouvements corporels et visualisation.


Annonce de la grossesse et acceptation


Parfois attendue, parfois espérée, d’autres fois refoulée, l’arrivée d’un enfant n’est jamais banale ou insignifiante. Heureux évènement pour certains, mauvaise surprise pour d’autres, la grossesse plonge la mère et son entourage dans des sentiments divers et ambigus. Joie, bonheur, angoisse, sidération, inquiétude et des fois même panique. L’accueil de la future maman dans ce désarroi émotionnel est la première réponse du sophrologue. La respiration permet de calmer cette agitation psychique et installe le corps dans une profonde détente. Des mouvements inspirés du yoga favorisent l’ancrage de la future maman et lui redonnent la force nécessaire pour aller de l’avant. Au fil des séances, la peur de l’inconnu s’estompe et la future maman évolue progressivement vers plus de confiance et d’assurance.


Acceptation du corps en transformation


Cette assurance va également l’aider pour accepter son corps qui se modifie de semaine en semaine. Au fil du temps, la prise de poids s’accélère, la poitrine double de volume, les chevilles enflent. Difficile de se mouvoir pour faire des gestes simples du quotidien. Difficile de se regarder dans le miroir sans se trouver moins jolie. Difficile d’en parler aussi, les autres ne font que s’extasier sur ce ventre qui s’étire et grossit. Pourtant il est possible d’accepter ce corps en constante transformation, et de l’aimer. En sophrologie, différentes stimulations corporelles développent une présence particulière du corps dans la conscience. Nous passons du corps imaginé, fantasmé, au corps habité. Nous franchissons le pont entre la représentation et la “réalité vécue”. A ce stade, le corps de la femme enceinte s’intègre sans résistance dans son nouveau schéma corporel. Elle investit ce nouveau corps en évolution, réceptacle de la vie qui se meut en elle.


“J’apprends à explorer ce très précieux don qu’est mon corps, j’apprends à le respecter et à l’aimer surtout en ce moment où il est devenu le réceptacle de mon enfant.”


Soulagement physique et psychique


La sophrologie aide également la femme enceinte à soulager les douleurs naissantes liées à la grossesse. Tiraillements dans le bas du ventre, pesanteurs pelviennes, douleurs lombaires. Soulagement ne signifie pas disparition. Beaucoup de ces douleurs sont tout à fait naturelles, liées à l’augmentation du volume de l’utérus. Mais des fois ces douleurs sont intensifiées par la contraction des muscles qui se trouvent autour et qui se raidissent. Plusieurs techniques favorisent le relâchement et la détente musculaire. La future maman va apprendre à décontracter son corps et à libérer toutes les tensions inutiles.


Les tensions ne sont pas uniquement d’ordre physique. La femme enceinte est confrontée à une série d’émotions parfois complexes et contradictoires. Hyperémotivité, sensibilité accrue, inquiétude, stress, joie, tristesse. Des souvenirs plus enfouis, comme ceux liés à sa propre enfance peuvent refaire surface. La respiration profonde et la visualisation positive sont des techniques très simples qui permettent à la future maman de gérer le stress et les angoisses qui peuvent survenir, évacuer le surplus d’émotions, développer sa confiance en elle et appréhender son quotidien avec plus de sérénité et d’harmonie.

“Je me sens pleine d’harmonie physique et mentale, avec plus de confiance, de sûreté en moi même et la capacité d’espoir en l’avenir”.

Création du lien avec le bébé


Après ce temps d’acceptation puis d’adaptation, arrive enfin le temps de grâce, de l’enchantement et de la sérénité. C’est le moment où le lien avec le bébé s’établit et se renforce. Chaque séance de sophrologie devient un moment privilégié de rencontre et de communication avec son bébé. Dans cet espace de calme et de détente, la future maman se pose dans son corps et se met à l’écoute de tous ses ressentis. Ses mains sur son ventre, elle respire profondément. Chaque inspiration amène plus d’oxygène, crée plus de place pour le bébé, qui bouge et se repositionne. Chaque expiration amène plus de douceur, comme un léger massage pour le bébé, bercé par le mouvement respiratoire de sa maman.





“Je prends le temps d’être à l’écoute de mon enfant. C’est un rendez vous d’amour que je peux prendre avec lui, pour m’habituer à lui, à sa présence… pour nous adapter mutuellement l’un à l’autre, en quelque sorte pour nous “adopter”...”

Préparation à l’accouchement


C’est en général la demande numéro une des femmes enceintes que je rencontre. Peur de l’accouchement, crainte de la douleur, peur de ne pas savoir pousser, de faire du mal au bébé, etc. L’événement de l’accouchement est appréhendé de façon stressante et angoissée. La peur est tout à fait normale. Mais une femme bien préparée à vivre cette expérience pourra l’appréhender de façon plus sereine et détendue. L’apprentissage et l’entraînement à la respiration contrôlée sont indispensables pour se préparer à vivre un accouchement serein. Une respiration efficace permet de:

  • Mieux oxygéner le corps

  • Diminuer le stress

  • Contrôler la douleur des contractions utérines en relâchant le corps

  • Récupérer entre deux contractions ;

  • Pousser de façon optimale au moment de la naissance.

Ces exercices sont suivis d’une futurisation positive qui permet à la future maman de se familiariser avec les différentes étapes de l’accouchement, de développer sa confiance en elle et de renforcer sa croyances en ses capacités de mener sereinement cette naissance.

“Vous vous voyez en train de respirer bien au ralenti si possible mais peut être votre corps réclame un souffle plus rapide et puissant… Vous savez vous adapter à ce volcan qui gronde dans votre corps et qui vous rapproche de l’enfant… Vous êtes calme dans la tempête, vous n’avez pas peur… Vous savez que ces contractions sont nécessaires à l’ouverture du col… Elles vont masser votre bébé d’une façon bénéfique… La contraction reste localisée en bas au niveau de l’utérus, elle n’envahit pas tout votre corps… Juste localisée en bas… Observez votre mental calme, votre esprit positif et tranquille...”

Avec la force de l'entraînement, la maman apprend à gérer sa douleur, à la localiser sans la laisser se répandre, envahir son corps et son esprit. Seul l'utérus travaille, le reste du corps accompagne cet effort. Comme une main tendue vers le bébé, chaque contraction facilite sa descente dans le bassin et accélère le moment de rencontre. La maman est prête à accueillir son bébé. Elle aura vécu pleinement son accouchement avec les ressources nécessaires pour en faire un moment intense et serein.




Remarques:

- Cet article ne mentionne pas le papa, qui a toute sa place pour partager ces séances avec la future maman, d'autant plus qu'il sera d'une grande aide le jour de l'accouchement.

- Les citations sont extraites de "Préparation à la maternité et à la paternité avec la sophrologie", Elizabeth Raoul.